numérisation haute définitionScanner, point de ralliement de deux univers qu’on essai toujours d’opposer.

Passionné de grain et d’histoire de la photographique, Maxime fait parti de cette génération de photographes qui ont commencé en photographie argentique pour basculer dans les technologiques numériques.

C’est vers un scanner TOPAZ qu’il réalise actuellement ses productions avec une résolution d’entrée de 5500dpi et d’une D-max de 4.2 ce scanner plat, un vrai scanner d’imprimerie. Tout les supports est tailles jusqu’au format A3 sont admis. Qu’ils soient en positif ou négatif, opaques ou transparents.

Fond photo du Musée de l’Ile Adam

Après un stage au service numérique de l’agence magnum-photos, j’ai scanné une partie du fond photographique du Programme Alimentaire Mondiale des Nations Unies, du Musée d’Art et d’Histoire de la Ville de l’Ile Adam, du Musée de l’École de Nancy ainsi que pour Cauris éditions.

COP 21 – Tara expéditions/CNRS/RATP

Mais aussi pour des agences de communication, graphistes, peintres illustrateurs, éditeurs et autres photographes professionnels ainsi que pour des passionné(e)s d’histoire et photos de famille… des nitrates et plaques de verre anonymes… .

En partenariat avec l’atelier23/Annie Thomasset pour la partie restauration et conservation.